Soutiens : Nous soutenons les habitants de Saltgourde car nous habitons le quartier depuis 35 ans et ces immeubles loin d'etre vetustes font partie du quartier,les habitants doivent être écoutés avec respect!! Cordialement, HOUDUSSE ///// 'APPORTE MON SOUTIEN AUX LOCATAIRES DE SALTGOURDE Cordialement, Michel BOURNAZEAUD //// A une époque où l'on nous demande à tous de faire des économies, je pense que cette démolition va à l'encontre des restrictions budgétaires et du bien-être des habitants de ce quartier. Térésina MONTET //// Le logement pour tous est un droit. Halte à la spéculation immobilière. A bas ce système qui ne pense qu'aux profits ! Solidarité ! Christian GARLIC //// Solidarité avec les habitants de ce quartier. Michelle LECOMTE //// la concertation et la communication sont incontournables à toute démocratie digne de son nom. Nathalie LE ROUX //// e signe en solidarité avec les habitants de saltgourde, ayant vécu plus de 35 ans dans ce quartier je me dois de les encourager. Mohamed ESSAIM //// c'est inadmissible et que les motivations soujacentes sont l'investissement immobilier, une honte! Fabrice THOMMERET //// Non aux démolitions sauvages: la parole aux habitants Daniel VITTER //// la démocratie commence par écouter les citoyens et dans ce cas il faut respecter leurs justes revendications. Jean-Pierre DEBREGEAS /// Originaire de Dordogne et maintenant parisienne, je sais hélas combien il est difficile de se loger. Arrêtons cette mascarade! La démolition n'est pas une solution.... Je suis de tout coeur avec vous. Gardez espoir . Nathalie ROLANDEZ //// je signe contre cette réhabilitation à marche forcée du maire de Périgueux Fabrice FAUVET //// Je signe car il est incroyable que dans un pays démocratique les personnes ne soient pas consultées ni écoutées on lache rien!!!! //// Je suis pour la rénovation. Ces habitations font partie intégrante du quartier du Gour de l'Arche. Pensons avant tout aux femmes, hommes et enfants de ces immeubles. Écoutons les. Thierry MAGIMEL

NOTRE CLIP

samedi 9 janvier 2016

Communiqué de Presse




Réponse  suite à l'interview de Mr AUDI dans l'édition de Sud Ouest Dordogne du 7 janvier 2016

Monsieur Audi semble avoir l’art de retourner une situation à son avantage, c’est ce qui ressort de l’entretien qu’il a accordé dans Sud Ouest du  7 janvier.

Pour les membres du comité de défense de Saltgourde il nous parait nécessaire de rétablir quelques faits. 


Si l’ANRU a fait la proposition de démolir les bâtiments (au lieu de la rénovation, avec une subvention supplémentaire de 300.000 euros) c’est bien Monsieur le Maire qui a pris la décision de la démolition totale et qui a signé, dans la précipitation, sans en informer les principaux intéressés sinon par une fuite dans la presse.


Le prétexte de la vétusté des bâtiments avait été donné comme principale raison pour la démolition. Nous avions demandé la possibilité de consulter le dossier qui justifiait cette vétusté, il n’a jamais été produit et nous apprenons qu’il s’agirait maintenant d’un défaut de « géométrie des bâtiments » qui justifierait la démolition ?


Quant à l’accusation qui est faite, contre les habitants, de l’absence de contre-propositions on croit marcher sur la tête. A l’origine de notre mobilisation il s’agissait de demander une concertation entre les promoteurs du projet et les habitants. Une démarche qui devait être le préalable à toute décision et qui fait partie des obligations légales. C’est cette concertation qui a fait défaut et son absence que nous contestons depuis le début et Monsieur le Maire vient nous reprocher l’absence de contre-propositions ?


Pour ce qui est des partenaires signataires du projet il faut rappeler que certains documents ne sont pas signés par l’ensemble des partenaires notamment la Charte du relogement. On peut penser que le soutien à ce projet n’est pas unanime.


Dernier élément, nous avions demandé la mise en place d’un moratoire, sachant que la compétence du logement social changeait de main avec la mise en place de la loi NOTRe en 2017 et sur ce point qui concerne également Le Grand Périgueux nous n’avons pas eu de réponse.


Le front du refus, comme Monsieur le Maire a voulu qualifier la mobilisation des habitants du Gour de l’Arche, semble un mauvais clin d’œil à l’actualité mais il faut noter que cette mobilisation des habitants du quartier a eu des résultats car le projet de construction de logements sur la place du Gour de l’Arche a été abandonné.

Le 9 janvier 2016 à Périgueux

Le comité de Défense de Saltgourde

Ci-joint ITW dans SO du 7 janvier 2016

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire