Soutiens : Nous soutenons les habitants de Saltgourde car nous habitons le quartier depuis 35 ans et ces immeubles loin d'etre vetustes font partie du quartier,les habitants doivent être écoutés avec respect!! Cordialement, HOUDUSSE ///// 'APPORTE MON SOUTIEN AUX LOCATAIRES DE SALTGOURDE Cordialement, Michel BOURNAZEAUD //// A une époque où l'on nous demande à tous de faire des économies, je pense que cette démolition va à l'encontre des restrictions budgétaires et du bien-être des habitants de ce quartier. Térésina MONTET //// Le logement pour tous est un droit. Halte à la spéculation immobilière. A bas ce système qui ne pense qu'aux profits ! Solidarité ! Christian GARLIC //// Solidarité avec les habitants de ce quartier. Michelle LECOMTE //// la concertation et la communication sont incontournables à toute démocratie digne de son nom. Nathalie LE ROUX //// e signe en solidarité avec les habitants de saltgourde, ayant vécu plus de 35 ans dans ce quartier je me dois de les encourager. Mohamed ESSAIM //// c'est inadmissible et que les motivations soujacentes sont l'investissement immobilier, une honte! Fabrice THOMMERET //// Non aux démolitions sauvages: la parole aux habitants Daniel VITTER //// la démocratie commence par écouter les citoyens et dans ce cas il faut respecter leurs justes revendications. Jean-Pierre DEBREGEAS /// Originaire de Dordogne et maintenant parisienne, je sais hélas combien il est difficile de se loger. Arrêtons cette mascarade! La démolition n'est pas une solution.... Je suis de tout coeur avec vous. Gardez espoir . Nathalie ROLANDEZ //// je signe contre cette réhabilitation à marche forcée du maire de Périgueux Fabrice FAUVET //// Je signe car il est incroyable que dans un pays démocratique les personnes ne soient pas consultées ni écoutées on lache rien!!!! //// Je suis pour la rénovation. Ces habitations font partie intégrante du quartier du Gour de l'Arche. Pensons avant tout aux femmes, hommes et enfants de ces immeubles. Écoutons les. Thierry MAGIMEL

NOTRE CLIP

lundi 12 octobre 2015

Compte rendu RDV du Maire du 26 septembre 2015

Compte rendu réunion d’une délégation du comité de Saltgourde avec le maire de Périgueux (le 26 septembre 2015)



Le Maire : deux options possibles avec  toujours la reconstruction avant démolition. Sur le plan technique pour l’option de la place du Gour de l’Arche il faut régler des problèmes administratifs et juridiques (déclassement). Pour l’autre option prévoir une démolition par tranche.  Je ferai une réunion de concertation avec tous les habitants du quartier le jeudi 22 octobre. 

Habitants : Pour la place il reste le problème du legs et de l’affectation de cette place et les réactions des habitants autour de la place. 

M: Rien n’est simple je suis au courant de ce problème de legs. Nous avons effectué un comptage par huissier de la fréquentation de la place. Autre option les terrains Ecuyer mais pas de solution pour l’instant et l’achat par la mairie coûterait trop cher. 

H: Il y a la solution du « city stade » entre les bâtiments et la crèche. Il y a également la question du nombre de logements qui seront reconstruits sur le site : l’ANRU dit 30 et pour d’autres sources il s’agit de 50. Il y a encore 70 à 80 locataires à reloger, ça ne rentrera pas dans si peu de logements. 

M : Nous sommes sur 30 logements à construire. A propos de logement social sur Périgueux  il y a le quartier de la gare avec la participation de Domo France qui prend en charge des logements qui pourraient être des logements sociaux. 

H: Le problème avec Mme Debat qui continue d’exercer des  pressions sur les habitants et qui a dit à une habitante qu’elle avait des revenus insuffisants pour accéder à un type de logement et trop élevés pour un autre type de logement. Il avait été dit que nous aurions un loyer équivalent au coût du mètre carré actuel. Pour faire simple en divisant le loyer actuel du logement par la surface et en reportant ce résultat à la surface du logement que l’on nous propose (péréquation).  

M: C’est indiqué dans la charte du relogement en tenant compte du reste à payer. 

H : On ne peut pas discuter avec Mme Debat sur ces sujets. Il y a de nombreux cas de problèmes avec des personnes qui sont dans un état de faiblesse. 

M: Faites-moi remonter les infos rapidement. 

H: La charte n’est toujours pas en ligne sur le site de Périgueux Habitat.

 M: Elle est à la signature et devrait être publiée prochainement. H Il faut bien insister sur les deux options prévues en cas de déménagement et rappeler les problèmes qu’il y a eu avec les déménageurs. 

H: Dans les options possibles il reste la solution de la réhabilitation et nous souhaiterions avoir connaissance du dossier qui justifie la démolition pour raison de vétusté de la construction. Nous avons demandé à M Auzou de relayer notre demande auprès de vous sans succès. M Reboul, avocat, vous a envoyé un courrier dans ce sens. 

M : Je n’ai pas connaissance de ce courrier mais je vais me renseigner. H Le transfert de la compétence logement social à l’agglomération du Grand Périgueux avec l’application de la loi NOTRe change les choses. Il serait bon de poser un moratoire avec ces modifications et le chevauchement des dates du transfert en 2017 de la compétence au Grand Périgueux et la décision de démolition au 31 décembre 2018. 

M: Pas de moratoire, le Grand Périgueux a signé. L’avenant à la Convention a été signé. La Convention a été signée par tous les partenaires ainsi que le financement.

H: M Auzou n’a pas signé pour la démolition mais pour la reconstruction sous certaines conditions. M Peiro n’a pas signé la Charte. 

M: Ils ont signé, même s’il y a des postures différentes. En ce qui concerne le transfert des compétences, l’implantation des logements incombe désormais à l’agglomération, mais le portage du projet revient à la commune de Périgueux. Il faut tenir compte du projet de fusion des communes, la possibilité de transférer la compétence au département et la privatisation éventuelle en gardant les conditions de logement social. 

H : Le coût de la démolition ?  

M : La démolition/déconstruction va demander plusieurs mois (des traces d’amiante à prévoir) c’est pourquoi il faudra peut-être envisager le commencement des travaux en début 2018. La décision sera communiquée le 22 octobre, calendrier et choix technique. 

H: Comme nous restons, en ce qui  nous concerne, sur une idée de réhabilitation ne peut-on envisager de destiner ces bâtiments à d’autres projets comme des logements étudiants en colocation. Avantage du site pour les étudiants et un moyen de financer des logements vides et de créer de la mixité sociale. 

H: Pouvons-nous solliciter le prêt d’une salle à titre gracieux pour faire le compte rendu aux habitants de cette entrevue avant la réunion du 22 octobre. 

M : Voir avec M Mossion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire